2012 : vous en reprendrez bien une petite rincée?

Rincé mais sec.Tondu mais à poil? Qui suis-je?

Pouf-pouf.

Malgré l’utilisation de 30% de ressources en moins, ma toute dernière mise à jour (version 2.0.12) offre un rendement supérieur de 58% par rapport la version 2.0.11. Que suis-je?

Un dernier indice pour les hydrocéphales et les militaires qui me lisent par milliers.

Si l’on me compare à un chanteur…Non, disons plutôt à quelqu’un qui brame à la radio, je suis Justin Bieber : le melon (de Bourgogne), mais voué à l’oubli d’ici quelques années.

Alors, comme on dit Là-Haut : « Mais nom de Moi-Même, de quoi que c’est-y qu’on cause? ». Je vous envoie la réponse contre 2 tringles à rideau…

Premièrement, je suis l’acheteur à la vente aux enchères des Hospices de Beaune 2012. En contre-partie du délestage de 19 623,97 € (avant frais d’élevage) qui encombraient, il est vrai, mon porte-monnaie, je jouis de l’honneur insigne de disposer (dès 2014) de 288 bouteilles de Pommard ainsi que de 288 de Meursault 1er cru. Comme je l’ai déjà écrit dans ces billets, quand on aime, on compte mal…photo

Deuxièmement, je suis le résultat de la vente aux enchères des Hospices de Beaune 2012. Avec une récolte au Domaine Viticole des Hospices de Beaune en berne (30% de moins par rapport à l’année précédente), une qualité générale du millésime qui nécessitait un choix minutieux dans les lots achetés*, j’affiche une hausse de 58% des prix en 12 mois. Difficile de ressortir de la vente sans cette impression diffuse que le marché, dans son infinie magnanimité, nous a gratifié d’un accès supplémentaire dans le fondement dont la Nature elle-même avait rechigné à nous pourvoir.

Troisièmement, je suis le paradoxe du vin des Hospices de Beaune : un vin, dont, nous, les acheteurs, gonflons l’ego par la renommée que nous consentons à lui attribuer, et qui pourtant, dans quelques années, risque de sombrer dans l’oubli, ou dans le boeuf bourguignon. Le parallèle avec Justin Bieber s’arrête là : préférez toujours un bon Mercurey pour votre plat qu’un adolescent acnéique; le sébum est peu soluble dans la marinade…

* : doux euphémisme équivalent à la prétérition : c’est pas comme si 2012 était un millésime pourri…

Tags: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes un honnête buveur... *